Comment trouver un nom de marque ? Mes 7 astuces ✨

Trouver un nom pour sa marque, sa boutique en ligne ou son entreprise quand on se lance n’est pas toujours simple, alors même que l’enjeu en vaut la peine. Au moment de trouver les mots pour décrire ce que l’on propose, on ne sait pas toujours par où commencer. Pour avoir créé plusieurs entreprises, je suis un peu rodée sur l’exercice, alors je te partage aujourd’hui mon expérience pour t’expliquer comment trouver un nom de marque qui n’existe pas déjà.   

 

3 raisons de plancher sur ton identité de marque

Avant toute chose, laisse-moi te faire un point sur l’intérêt d’un nom. C’est super important pour guider ton choix. 

D’abord, un nom suscite la curiosité

Des inconnus voient passer ta marque et ça leur donne envie d’en savoir plus sur ton univers. Cette identité doit avoir quelque chose de positif, doit titiller la curiosité, doit être facile à lire pour que les gens aient envie d’aller plus loin. 

Ensuite, une marque se retient.

Sa deuxième utilité, c’est de donner aux gens la possibilité de se souvenir de toi. Maintenant qu’ils connaissent ton univers, ils peuvent avoir envie de le retrouver et pour cela, il faut qu’ils puissent avoir en tête le nom de ton entreprise. 

Enfin, un nom se retrouve.

Les personnes qui se souviennent de toi doivent pouvoir taper ton nom dans les moteurs de recherche, ou sur les réseaux sociaux, pour te retrouver avec facilité. 

 

Maintenant que tu sais à quoi sert un nom, voici mes 7 conseils, étapes et astuces à prendre en compte pour trouver un nom de marque à ton entreprise.

Comment trouver un nom de marque : le pourquoi de ton entreprise

Commence par chercher un nom qui correspond au « pourquoi » de ton entreprise créative.  

Si tu veux que ton nom colle avec ce que tu crées, il doit représenter bien plus qu’une simple étiquette. Un nom reflète ta mission, tes valeurs et l’essence de ton entreprise. Il représente la raison pour laquelle tu t’es lancée dans l’entrepreneuriat 🔍

Donc commence par mettre à plat les choses : pourquoi as-tu créé ton entreprise ? Quelle est ta vision ? Qu’est-ce qui résume ton activité en dehors du type de produit proposé ?  

 

Lorsque l’on va entendre ou lire ton nom de marque, on ne doit pas sentir de gros décalage avec tes valeurs, avec ce que tu veux partager. Alors, que souhaites-tu transmettre à travers ta marque ? ✨

 

Je t’invite à noter sur un papier ou des Post-its le pourquoi de ton entreprise, tes valeurs et ta vision. Ça te permettra, au fur et à mesure des idées de nom qui arrivent, de vérifier qu’elles correspondent bien à ce que tu veux partager. 

Voilà, la première chose à faire est d’aller au-delà du « quoi » pour explorer le « pourquoi ».

Deuxième conseil : trouver sa marque avec les outils gratuits

Je t’arrête tout de suite : oublie les outils gratuits sur Internet comme les simulateurs de noms. J’ai testé et je ne valide pas du tout 😱 Ce sont des algorithmes qui te proposent des idées de noms, mais pour le coup, je ne leur fais pas confiance et je crois que c’est mieux de faire sa propre tambouille

À la place, je t’invite à créer un mind mapping des mots potentiels, des mots clés utilisés ou des mots inspirants pour trouver le nom de ta marque ✨

Voici plusieurs exercices pour y parvenir :

  • Utilise le champ lexical, c’est-à-dire tous les mots qui gravitent autour d’un seul terme. Par exemple, tu choisis la nature. Tu y trouveras : les oiseaux, la couleur verte, les plantes, des noms de fleurs, etc. Si tu pars autour du mot vert, tu en auras un autre. 

Pour t’aider, tape sur Google « champ lexical de… » et essaye de les rassembler sous forme de bulles. 

  • Renouvelle le travail avec les synonymes. En tapant dans ton moteur de recherche « synonyme de… » suivi du mot auquel tu penses, tu trouveras un tas de propositions auxquelles tu n’auras pas pensé. 
  • Cherche aussi du côté des adjectifs qualificatifs. Par exemple, tape « adjectifs qualificatifs beauté » ou « adjectifs qualificatifs rareté » avec des choses ou des valeurs importantes.

 

Dans cette étape, il n’y a pas de censure. Tu fais des bulles avec le plus de mots possible en lien avec ce qu’on a vu dans le « pourquoi » : tes thématiques, tes créations, tes valeurs 💡

 

Troisième étape : trier ses idées de noms 

C’est l’étape du tri, mais fais-le avec l’une ou plusieurs de ces méthodes :

  • combine deux mots ensemble ; 
  • crée des combinaisons de mots avec certaines lettres ôtées, parce que tu trouves qu’il y a deux mots qui pourraient n’en former qu’un seul ;
  • invente des jeux de mots. Par exemple, si le mot « oiseau » ressort beaucoup de ton brainstorming, tape « jeux de mots oiseaux » sur Google ;
  • cherche des expressions. Tape « expression autour de… » avec le mot qui te semble intéressant à creuser. Tu peux aussi rechercher les mots à double sens et jouer avec tout ça. 

Au fur et à mesure de ces étapes, tu te constitues une liste de noms en plus de celles des mots qui t’inspirent 💡

Comme pour la liste des mots, je t’encourage à créer une liste de noms la plus grande possible pour pouvoir ensuite faire un tri. Il ne faut vraiment pas te censurer au début pour laisser libre cours à ta créativité, à tes idées. 

Si tu pars avec peu de choix, tu auras du mal à trouver, mais pas d’inquiétude, tu viendras filtrer avec les critères que je t’explique juste après 😉 

Quatrième point : choisir le nom de sa marque

Ça y est, nous voici à l’étape où l’on choisit le nom ! 😊

Opte pour un choix facile à retenir, à dire et à lire. Garde en tête ces trois critères : mémorisable, lisible et prononçable 💡 Les trois sont liés, puisque si ton nom est lisible, il est prononçable et assez logiquement mémorisable.

Si tu trouves un nom difficile à prononcer, les gens vont avoir du mal à comprendre les mots, les syllabes. Et avec trop de consonances différentes, ça devient désagréable à entendre. 

Clairement, si ça n’est pas agréable à lire ou à dire, personne ne va s’en souvenir 😱 

Tu peux demander à des personnes autour de toi de faire l’exercice. Propose-leur ta checklist des noms gardés qui peuvent être utiles pour ta marque. Demande-leur de te dire s’il y a des noms qui leur paraissent plus mémorisables que d’autres. Veille bien à solliciter des personnes qui n’ont pas été impliquées dans l’exercice. 

 

Cinquième conseil : comment trouver le nom qui n’existe pas

Maintenant que tu as la checklist super importante d’un nom très bien prononçable, mémorisable, lisible, vraiment agréable à écouter, à lire… il va falloir que tu vérifies que ces noms-là ne sont pas déjà pris.

Première chose, regarde du côté de l’INPI si dans ton secteur d’activité, il n’existe pas déjà un nom d’entreprise déposé. Cette recherche est gratuite et te permet d’être sûre que le nom que tu cibles n’a pas été déposé par d’autres marques, d’autres concurrents sur ces mêmes secteurs d’activité. Si c’est le cas, raye-le de ta liste, car tu ne respecteras pas la législation. Et c’est quand même super important 😉

Il existe d’autres recherches, payantes, mais celle-ci te donnera une première idée. 

 

Sixième étape : la double vérification de ton futur nom de marque

Une fois que tu as vérifié que le nom n’a pas été déposé légalement, il te faut vérifier que d’autres ne l’utilisent pas quand même. Beaucoup de personnes ne déposent pas le nom de leur entreprise 💡

Observer sur Google et le Web

Pour ça, je t’invite à rechercher sur Google le nom que tu vises pour ton entreprise. 

Observe qu’il n’y ait pas de choses négatives, ou un peu touchy du genre discriminatoire ou illégal. Bref assure-toi qu’il n’y ait rien en contradiction avec tes valeurs qui pourraient casser l’image de ta marque 😱

 

Vérifie aussi que ce nom ne soit pas utilisé sur un site Internet. Même si le nom n’a pas été déposé, il est possible qu’une entreprise l’utilise quand même. Il peut y avoir des entreprises d’un tout autre domaine avec le nom que tu cibles.

Par exemple, ma marque Elle & Sens existait déjà, mais pour des cabinets de massage ou de kinésithérapie implantés dans une autre région que la mienne. Ces entreprises ne vendaient rien en ligne et avaient juste un cabinet. Elles se font connaître en local, alors que moi, j’ai une logique nationale voire francophone. Donc, aucun conflit d’intérêts à l’horizon 😉

 

D’ailleurs, vérifie aussi la disponibilité du nom de domaine puisque, si un jour tu as envie de créer ton propre site Web, il te faudra acheter ton URL et ton nom de domaine 💡 Tu peux le faire auprès des hébergeurs, comme OVH. Si le nom de domaine est pris, je te déconseille de garder ce nom de marque là, parce que le jour où tu auras besoin d’un site, tu n’auras pas l’URL qui correspond et c’est dommage !

Je te déconseille aussi les petites variations comme prendre le .fr et si .com a déjà été pris. Les gens risquent de se tromper et de tomber soit sur un concurrent, soit sur une autre entreprise que celle qu’ils cherchent.

Checker sur Instagram

Dans le même ordre d’idée, je t’encourage à chercher sur Instagram. C’est moins gênant d’ajouter .bijou ou .création ou autre, mais s’il y a de la concurrence avec le même domaine que toi, le même nom et un compte Instagram, ça fait beaucoup. 

On peut toujours bidouiller avec les tirets ou les points en ajoutant des mots, parce que ça arrive aussi que des particuliers créent des comptes Instagram avec le nom que tu veux. Si ce sont des comptes fantômes, il ne faut pas non plus que ça te bloque. 

Dans mon cas, Elle & Sens avait déjà existé avec des tirets entre chaque mot, donc j’ai mis des points. C’est pas très grave si je vois que le compte avec les tirets n’existe pas. 

À toi de voir et de jauger un petit peu ce qui est important ou pas 😉

 

Dernier conseil : le choix de cœur pour ta marque

Nous voilà au septième et dernier conseil… Trouve un nom de marque que tu adores ❤️ 

C’est le dernier critère et il est important, car c’est pour le garder sur le moyen – long terme. 

On peut en changer, mais c’est contraignant. Autant avoir un nom que tu adores dès le début ! Choisis-en un que tu auras envie de garder des années, celui que tu vas aimer par-dessus tout. 

 

Nul besoin d’être original à tout prix ni de trouver quelque chose qui sort du lot. Tu peux avoir un nom classique que tu adores. C’est quand même mieux pour le garder sur le long terme 😉 

 

Autre petit détail important : si ton entreprise est française et que tu souhaites véhiculer le made in France, surtout, évite un nom en anglais ! Garde ta propre langue et utilise des mots français. 

Bonus pour les créateurs et créatrices de produits faits main

Beaucoup de créateurs et créatrices de produits faits main utilisent des mots avec le nom du type du produit fabriqué. Par exemple, tu confectionnes des tapis et ton nom est Indawa Tapis. Problème : ça peut être réducteur. Si demain tu proposes autre chose que des tapis, ça coince. 

D’un autre côté, ça peut aussi être intéressant sur Instagram pour ton référencement. Si le nom de ta marque est « hémisphères », mais que tu y es inscrite sous « hémisphères.bijoux », ça indique vite aux utilisateurs ce que tu fais. Es-tu OK avec le fait de ne faire que ça ? Pose-toi les bonnes questions et vois si c’est intéressant ou pas💡

 

Autre point de vigilance : mettre des noms d’entreprises avec « mon petit atelier », « ma petite fabrique » ou ce genre de chose. Là encore, attention au côté très réducteur quant à ce que vous créez et proposez aux autres. C’est pas vraiment l’idéal d’utiliser des pronoms possessifs « mon », « ma » qui renvoie sur toi plutôt que vers les clients.

 

Enfin, ton nom de marque n’a pas besoin d’avoir une définition dans le dictionnaire 😉

Il peut ne rien vouloir dire et avoir juste une résonance pour toi. Si tu as une histoire à raconter derrière, pourquoi pas ? 

 

Tu sais maintenant comment trouver un nom de marque et tu as toutes les clés en main alors, prends ton temps. Rappelle-toi qu’il est toujours bon de laisser mûrir tes réflexions. Une fois que tu as deux ou trois noms de marque, laisse quelques semaines passer et parles-en autour de toi pour choisir lequel te plaît le plus. Ne décide pas en cinq minutes au risque de vouloir changer d’avis trop vite. 

Voilà, j’espère que j’ai pu t’aider à y voir plus clair. Si tu ressens quand même le besoin de suivre une vraie formation complète pour avancer rapidement et sereinement sur le sujet, découvre vite l’Artisane Académie, le seul programme dont tu as besoin pour réussir à développer ton entreprise créative ! 

 

 

Si tu souhaites écouter la version originale de cet article c’est par ici 👇🏻

Ils peuvent t’intéresser aussi

Ouvrir une boutique en ligne : 7 étapes importantes à passer 🔥

Ouvrir une boutique en ligne : 7 étapes importantes à passer 🔥

En tant que créatrice, on a tendance à oublier de prendre du recul sur ce qu’on a réussi à faire de bien. On zappe rapidement des étapes importantes qu’on ne prend pas le temps de célébrer. Alors, voici les sept victoires à fêter dans le développement de ta marque de produits faits main.

Faire des partenariats : comment bien les choisir ?

Faire des partenariats : comment bien les choisir ?

Tu viens de recevoir une proposition de partenariat ? J’imagine ta joie et la tonne de questions qui sont arrivées avec elle. Dans quel ordre je peux faire ça ? Que dois-je répondre à ce message ? Quelles sont les conditions à demander ? Je te livre ici les secrets d’un bon partenariat.

Vendre des créations sur Vinted ? Fausse bonne idée !

Vendre des créations sur Vinted ? Fausse bonne idée !

Tu es une créatrice de produits faits main et tu te demandes si c’est une bonne idée de vendre des créations artisanales sur Vinted ? Peu de créatrices s’y trouvent, alors tu dois te dire que tu as peut-être la possibilité de tirer ton épingle du jeu. Halte ! Ça n’est pas une bonne idée.

 Tous mes conseils dans ta boite mail  💌

Des milliers de créatrices lisent chaque dimanche matin la Newsletter gratuite de l’Artisane Académie pour découvrir tous nos conseils ! Ça te dit ?