Les 9 choses que j’aurais aimé savoir avant de créer ma boutique en ligne  

Avant de vendre mes créations en ligne, il y a plusieurs choses que j’aurais aimé connaître. Si tu t’apprêtes à lancer ta marque ou si tu viens de créer ta boutique en ligne, je pense que mon retour d’expérience va t’intéresser. Voilà 9 conseils pour te donner des idées et pour relativiser certains aspects comme ta stratégie de vente, ta communication… En tant que créatrice de produits faits main, je te partage mon recul et mes connaissances en marketing ainsi qu’en communication, puisque c’est ma formation initiale. Voilà donc tout ce que tu pourrais aimer savoir avant de te lancer sur l’artisanat en ligne 😉

1. Pas de pitié pour le référencement naturel 

Premier point : ça ne sert à rien de s’attarder sur le référencement naturel pour espérer être visible dans les recherches Google. Là, tu te demandes si tu as mal lu, car tu es justement sur mon blog, mais oui, oui, tu as bien lu 😉 

Du monde sur Google et peu de place

Le trafic organique, lié au référencement naturel, se base sur ce que les gens tapent dans leur moteur de recherche préféré : Google. L’objectif pour une créatrice de bijoux, par exemple, est d’être dans les premiers résultats quand les internautes écriront « bijoux en argent » ou « bijoux nature en argent » 💡 

Crois-moi, c’est clairement peine perdue ! Inutile d’y passer du temps. 

Pourquoi ? 

À moins de créer une boutique en ligne pour des créations très spécifiques, tu ne sortiras pas avec des bijoux classiques ou tendance, car la concurrence est énorme. Même avec des volumes de recherche importants disponibles dans ton métier, tu as des mastodontes de la bijouterie-joaillerie en ligne, voire des concurrents éthiques déjà implantés.

Heureusement pour toi, d’autres moyens existent pour attirer du trafic vers ton site Web, mais être visible dans ce qu’on appelle la SERP (la page de résultats de Google), clairement, c’est du temps gaspillé 😱

 

Le temps c’est de l’argent 😉

Ce que je veux dire par là, c’est qu’il faut mettre les moyens financiers pour augmenter ton trafic avec le référencement naturel. Donc, se pose le problème de la rentabilité. Est-ce que ça va être rentable pour moi ? Pas forcément. Surtout au début. 

Ce que l’on appelle aussi l’optimisation demande du temps. Il te faut engager des experts pour avoir une bonne stratégie, des personnes qui connaissent le référencement naturel. Leur temps et leur expertise vont te coûter de l’argent, pour des résultats imprévisibles, parce que rien ni personne ne peut te garantir que tu arriveras dans les premiers résultats. 

Bref, si tu fais partie des personnes avec un site Web qui pensaient devenir visibles et vendre leurs créations grâce à un blog, sache que ça va être compliqué. 

 

Je sais que c’est ancré dans les mœurs : l’ensemble des articles de blog propulsent un site Web. Aujourd’hui, c’est moins le cas ou alors, il faut avoir un travail très précis sur des mots-clés spécifiques. 

 

Quand on fabrique des choses de ses mains et qu’on veut créer une boutique en ligne pour vivre de son art, on n’en est pas là. 

Tu vas galérer à avoir du contenu performant sur ton blog qui attire du trafic de manière qualitative et conséquente. Tu as d’autres choses sur lesquelles passer ton temps de manière plus stratégique et efficace 🔍

2. Le mirage du code promo pour vendre plus

Soyons claires : on ne vend pas forcément plus en donnant des codes promo et c’est assez mathématique pour le coup 💡

Prenons l’exemple d’un code promo, lancé par email ou sur Instagram à une communauté. L’objectif est bien de créer des ventes. Si, comme moi, tu croyais qu’à partir du moment où quelqu’un avait un code promo, il allait l’utiliser, c’est faux ! En réalité, certains clients passent commande sans 🔍

L’artisanat en ligne est un domaine spécifique où certaines communautés soutiennent le travail artisanal. Même si tu partages un code promo, la personne ne va pas forcément avoir envie de l’utiliser et peut se dire « J’ai envie de soutenir le travail au prix qu’il est habituellement, donc je n’utilise pas le promotion » ❤️ 

 

Autre explication : une personne peut même carrément l’oublier, mais dans ce cas, le prix n’est pas son critère numéro 1. Ce n’est pas un facteur déclencheur d’achat. Cette personne veut ta création, donc elle l’achète.

Bref, le code promo ne génère pas forcément plus de ventes. 

Je te livre mon expérience pour t’expliquer. 

Je vendais des bijoux entre 70 et plus de 200 €. Ces cadeaux ne se font pas sur un coup de tête. On se les offre à soi ou à quelqu’un, mais c’est un achat réfléchi, ce qui n’est pas forcément le cas des créations à 20 €. 

Dans mon cas, même si quelqu’un reçoit un code promo avec une date de validité d’une semaine, si elle n’a pas envie d’acheter maintenant la création, elle le fera au moment venu, pour un anniversaire ou une occasion, peu importe, mais plus tard 😊

J’aurais vraiment aimé savoir ça avant pour éviter de multiplier les codes promo, parce qu’en grand nombre, ils dévalorisent l’image de notre marque.

3. Créer une boutique en ligne sans faire de stock

Avant de créer ma boutique en ligne, j’aurais aimé qu’on me dise que je pouvais commencer sans stock. 

J’ai déjà abordé le sujet du choix de la fabrication à la commande dans un article où j’explique pourquoi je la conseille. Si je devais résumer les avantages, ça limite :

  • tes stocks ;
  • tes dépenses ;
  • ton impact environnemental (puisque tu évites le surstock dans ton atelier). 

 

Produire à la demande est totalement faisable en ligne. Au début, je pensais que ça allait être compliqué, mais non, tant que le délai de livraison est bien indiqué, tout va bien. Je te confirme donc qu’il est tout à fait possible de vendre des créations sur une boutique en ligne sans avoir de stock 👌🏻

 

4. Des visuels 👌🏻 pour sublimer tes créations 

J’en parle souvent et je le répète : les photos sont très importantes. C’est l’une des plus grosses leçons apprises dans mes trois dernières années d’entrepreneuriat. Les photos changent la donne et je ne parle pas forcément des clichés d’un photographe 😉

L’enjeu est d’avoir des photos efficaces et ça n’a pas forcément de rapport avec leur qualité visuelle. Plein d’autres critères sont à prendre en compte et je te les donne dans mon programme de formation, l’Artisane Académie. 

Quand j’ai commencé à prendre des photos plus efficaces, j’ai clairement vu la différence. Mes ventes ont augmenté, j’ai eu beaucoup plus de conversions et d’interactions sur les réseaux sociaux 🔥

 

Les photos, c’est le nerf de la guerre et c’est le premier truc sur lequel tu devrais t’attarder. Tu peux avoir un site Web un peu mal construit, peu ergonomique, mais si tes photos claquent, les gens achètent car ils en auront envie 💡 

 

5. Un site Web fait et imparfait

Tu connais le dicton « Mieux vaut fait que parfait » ? Il est valable pour ton site Internet. Rien ne sert de passer dix ans sur sa construction dans l’espoir qu’il soit très beau et ergonomique.

J’ai commis cette erreur en passant plusieurs mois à créer ma boutique en ligne et alors même que j’étais très à l’aise avec les outils numériques. À l’époque, j’avais une idée très précise en tête, donc j’ai bidouillé pour éviter de mettre les mains dans le code et pour parvenir à créer le site qui correspondait à ce que je voulais.

Clairement, il n’était pas efficace. J’ai donc fait ensuite un benchmark de ce qui existait et j’ai compris. Voilà pourquoi mon site Web a dû changer tous les mois pendant 1 an 😱

 

Aujourd’hui, je suis arrivée à quelque chose qui me plaît, mais j’ai arrêté de vouloir modifier toutes les petites choses que je voulais, car ça n’est pas la priorité numéro 1. 

Si tu lances ton site et que tu es en train de passer trop de temps dessus, arrête-toi. Fais au plus simple, car le plus simple est le plus efficace pour vendre. Commence par le strict minimum et vends parce que c’est ça la priorité. Ensuite, quand tu auras vendu, quand tu auras un peu de recul sur ton site Web, tu changeras des petits détails au fur et à mesure du temps 😉

6. Accepter les créations invendues 

Voilà un point pour te rassurer et / ou te déstresser.

Il est normal d’avoir des produits sur ta boutique en ligne qui ne plaisent pas. C’est comme ça ! Même si tu réalises tout comme il faut pour la stratégie de communication, même si tu as tout bien fait, tu auras des créations invendues

Dans ma boutique en ligne, j’avais une quarantaine de bijoux. Deux d’entre eux, lancés en 2021, n’ont pas encore été vendus. Pour autant, je trouve toujours ces bijoux jolis ✨

C’est un peu stressant de voir des produits qui ne fonctionnent pas, alors qu’on était sûre et certaine que ça allait se vendre. Dis-toi que s’il y a des créations invendues sur ta boutique en ligne, ça arrive et c’est normal 😉

Dans ces cas-là, il faut prendre du recul. Parfois, il n’y a pas d’explications, donc inutile de te torturer le cerveau pour en chercher une. 

7. Le mot d’ordre face au CA : flexibilité

Quand on lance une boutique en ligne pour vendre des créations, on ne peut pas prédire le chiffre d’affaires. C’est valable surtout dans les premières années, parce qu’on manque de recul pour analyser ce qui fonctionne ou pas en matière de communication, de vente, de calendrier, etc. 

C’est pas comme si tu avais une équipe de marketeurs derrière toi. Sans service de marketing pour analyser tout ça, tu fais ce que tu peux, même si ta stratégie de comm’ est rodée. 

Seule, tu fais aussi avec la forme du moment. On est toutes dans le même bateau : on fabrique nos créations quand on est en forme. On communique aussi par rapport à notre mood. D’ailleurs, le fait de prévoir le chiffre d’affaires est lié à cette motivation du moment, à notre état d’esprit, etc.

 

Avec des supers plans de communication et des belles collections, on vend forcément. Si tout est bien mis en place, il n’y a pas de raison, mais savoir exactement combien on va vendre, c’est plus difficile. 

 

Certaines personnes envisagent la création d’un business plan, ce document où l’on remplit des informations pour prédire son chiffre d’affaires, ses bénéfices, ses charges, etc. Hormis pour obtenir des subventions, si l’idée est d’en créer un pour toi, pose-toi la question de son utilité. Est-ce que ça va vraiment te motiver ? Le risque, c’est d’en faire un et de comprendre ensuite que c’est totalement décorrélé à la réalité de ton quotidien. Il y a des mois où le chiffre d’affaires est plus important que prévu et d’autres mois où il est nul. C’est ainsi. 

 

Prends du recul parce que des ventes, tu vas en faire. Inutile de prévoir précisément combien. Teste les tendances au fur et à mesure des années et avec l’expérience, tu seras vers où aller ❤️

8. La fidélité n’existe pas qu’en amour

Voilà un point super motivant : les clients très, très fidèles, ça existe ✨

Mon taux de fidélisation était assez énorme sur ma boutique en ligne. Presque un client sur deux avait déjà fait un achat chez moi. C’était vraiment top et j’étais heureuse de ça 😊

C’est la preuve que mon travail et mon service client plaisaient. 

Alors oui, la fidélité ne marche pas qu’en amour. Les clients fidèles existent. Ne sous-estime jamais ça, parce que j’ai déjà eu une cliente qui bout à bout a dépensé plus de 2 000 euros dans ma boutique en ligne. Pour rappel, mes bijoux étaient vendus entre 70 et 200 €. C’est donc quand même assez énorme et c’est important de te rappeler que ça existe.

Certains clients ont envie de soutenir notre travail, parce qu’ils adorent nos créations et ont envie de les adopter presque toutes ❤️

Voilà pourquoi la fidélisation des clients est stratégique. Elle offre des opportunités de vendre sans avoir à dépenser énormément d’énergie à chercher de nouveaux clients. 

Chouchouter ceux qu’on a déjà, c’est super important 👌🏻

9. Ton prix de vente et ta valeur

Nous voilà au dernier point que je voulais te partager aujourd’hui. Oui, les produits les plus chers de ta boutique se vendront. Alors, déstresse avec ton prix de vente 😉

Les prix de vente sont un gros sujet que j’aborde dans mon programme de formation. Si tes créations artisanales sont belles, plaisent et si elles sont cohérentes avec ton univers, oui, tu vas les vendre. 

Ça a été mon cas. 

Au début, j’avais peur et j’ai fini par tester des prix plus élevés que d’habitude. Pourquoi les augmenter ? Parce que mes bijoux valaient ce prix et parce que j’avais envie de valoriser mon travail.

Mes créations se sont vendues et presque autant que mes autres produits. 

Retiens que le prix n’est pas un frein pour la vente 🔥 Au contraire, rassure-toi par rapport à ça. Ne baisse pas tes prix constamment. 

 

 

Voilà les 9 choses que j’aurais aimé savoir avant de me lancer sur Internet. J’espère qu’à travers mes conseils, j’ai pu t’aider à y voir plus clair sur les priorités à avoir. Si tu sens que tu as besoin d’être accompagnée pour créer ta boutique en ligne et développer ta visibilité, pour passer à la vitesse supérieure et connaître le chemin à suivre sans trop te prendre la tête, l’Artisane Académie, mon programme de formation est fait pour toi. 

Si tu souhaites écouter la version originale de cet article c’est par ici 👇🏻

Ils peuvent t’intéresser aussi

Créer sa propre marque sans budget | Mes 5 astuces 🔥

Créer sa propre marque sans budget | Mes 5 astuces 🔥

Qui a dit que se lancer dans l’artisanat était forcément hors de prix ? Voyons comment tu peux faire concrètement pour devenir entrepreneur ET vendre des créations artisanales avec un petit budget. Grâce à 5 astuces, je te dévoile comment lancer sa propre marque avec un minimum d’euros.

 Tous mes conseils dans ta boite mail  💌

Des milliers de créatrices lisent chaque dimanche matin la Newsletter gratuite de l’Artisane Académie pour découvrir tous nos conseils ! Ça te dit ?