Vendre ses créations en ligne : 5 conseils pour se lancer

Je te partage cinq conseils pour que tu puisses te lancer dans la vente de tes produits de manière sereine. Vendre ses créations en ligne a l’avantage d’ouvrir le champ des possibles et de cibler un maximum de public. Le revers de la médaille, c’est le risque accru de se noyer dans le flot de concurrents, de propositions… Pour t’aider à réussir, j’ai compilé les conseils que j’aurai aimé avoir à mes débuts et que je donne à tous mes élèves de l’Artisane Académie.

 

Conseil n°1 : privilégier la qualité à la quantité

Privilégie la qualité à la quantité pour le lancement de ta première collection de produits que tu t’apprêtes à vendre. 

Je le dis assez régulièrement et ce conseil est encore plus valable quand on commence son activité de vente en ligne. Mieux vaut lancer vraiment très peu de produits plutôt qu’une multitude. 

 

Pourquoi ? 

Pour concentrer tes efforts, ton énergie à promouvoir, parler, mettre en avant les produits que tu auras fabriqués. C’est un boulot à temps plein et au début, tu n’es pas forcément un as de la communication, d’où l’intérêt de communiquer sur quelques créations plutôt que sur toute une gamme.

Tu seras beaucoup plus efficace et ça sera aussi plus simple à gérer pour toi, aussi bien dans l’organisation, que psychologiquement. Ton esprit sera moins encombré que si tu as, par exemple, 15 à 20 produits sur lesquels communiquer.

Je te conseille de commencer petit pour lancer ta première collection de créations faites main. Un démarrage avec très peu de produits est une opportunité de voir si ça fonctionne ou non. Cela te donne aussi une occasion de roder ta communication 😉

 

Privilégie la qualité, fait de très beaux produits, des produits bien finis, qui te plaisent, que tu as envie à 100 % de vendre et de communiquer dessus. Retiens que mieux vaut en choisir moins qu’en choisir trop. 

 

Conseil n°2 : communiquer avant de vendre ses créations en ligne

Prépare ta communication en amont

Beaucoup de créatrices font cette erreur : elles se focalisent sur la création au détriment du lancement de leur entreprise. 

C’est vrai que c’est trop chouette de lancer un business ! C’est toujours un peu d’adrénaline, d’excitation… On est dans le début d’un nouveau projet, etc. Alors, on se focalise beaucoup sur la création, sur les produits, sur tout ce qui gravite autour, comme le packaging. 

La communication passe souvent à la trappe. Or, sans elle, tu ne vendras pas. Et c’est d’autant plus dommage si tu as beaucoup de produits en stock ! 

Le risque, c’est la déception. Tu auras eu beaucoup d’énergie pour te lancer, beaucoup de motivation. Puis, l’excitation va redescendre, parce qu’au final, tu ne vas rien vendre. 

 

Voilà pourquoi je te conseille de préparer ta communication en amont 😊

Il n’y a pas de miracle ! Communiquer prend du temps, surtout quand on n’est pas professionnel. 

Évidemment avec une formation en poche ou un accompagnement, on a beaucoup plus de facilité, et l’on va beaucoup plus vite pour obtenir de meilleurs résultats. 

Mais quand on n’y connaît rien et qu’on avance seul, crois-moi, il vaut mieux préparer sa communication en amont, voire des mois en avance

L’objectif est de commencer à attirer des personnes qui seront là le jour où tu vas lancer ta première collection. Bien sûr, tu ne vas pas attendre 10 ans avant de la lancer. Par exemple, tu peux très bien commencer à communiquer maintenant et lancer ta première collection dans deux mois.

Ça te laisse un peu de temps pour te faire connaître, pour faire connaître ta marque, ton travail et pour faire un peu de teasing sur ce qui va arriver. Si tu ne la prépares pas en amont, il ne se passera rien. 

Pour moi, il est tout aussi important d’anticiper sa communication que de communiquer le jour J. 

Avoir des personnes qui te suivent, qui sont là, qui attendent avec impatience le lancement de ta collection, ça motive, même s’ils n’achètent pas. Chaque retour qui dit « J’ai hâte de voir ta collection » ou qui interagit avec toi va te booster. 

Pendant les deux mois de préparation du lancement de ta collection, le fait de communiquer t’offre des retours, des rencontres, des personnes qui te découvrent, etc. 

Communiquer en amont est aussi une façon de construire ta crédibilité. Il y a des gens qui vont suivre ton compte. Ce ne sera pas un compte fantôme sans personne dessus. Tu auras des potentiels clients si tu cibles bien ta communication dès le départ. 

Même si, dans le pire des cas, ta communauté ne correspond pas à ta cible, tu ne seras pas seul(e). Tu auras déjà un petit réseau et celui-ci commencera à te suivre, ce qui sera malgré tout très motivant pour toi 😊

 

Conseil n°3 : se détacher de ses créations

Mon troisième conseil est de ne pas trop t’attacher à tes créations. C’est difficile et surtout quand c’est notre première collection. On a tendance à y mettre beaucoup de cœur, beaucoup d’amour et encore plus. Notre première gamme est la plus symbolique, ce qui rend complexe le fait de prendre du recul sur nos créations fait main ❤️

 

Pourtant, il existe deux risques à ça.

Le mieux est l’ennemi du bien, même pour la vente en ligne.

Le premier risque à trop s’attacher, c’est de ne jamais lancer sa collection, parce qu’on va justement être dans ce perfectionnisme où l’on va vouloir absolument peaufiner. Ajouter encore des derniers détails, ressentir de l’insatisfaction dans notre travail… On va douter 10 000 fois. 

Clairement, ça n’est pas une très bonne idée. 

 

Le second risque est de t’empêcher de prendre le recul nécessaire que tu dois prendre en tant que chef d’entreprise 🔍

Ta marque, même si elle a commencé par une passion, ça reste une entreprise. En tout cas, si le projet est bien de vendre tes créations, de générer de l’argent et d’en vivre. 

Donc si tu veux gérer cette activité comme une entreprise, il faut que tu sois capable de prendre du recul comme le font les entrepreneurs. 

Si ta collection ne fonctionne pas, si tu as des retours mitigés, différents de ceux que tu attendais, il faut que tu sois capable de passer directement à autre chose et d’oublier cette collection.

Or si tu es attaché excessivement à cette collection, tu vas avoir du mal à le faire parce que tu y auras mis du cœur et tellement d’âme dedans que tu n’auras pas envie de l’arrêter.  

Pourtant si elle ne se vend pas, si tu n’es plus à l’aise pour communiquer dessus, si elle ne correspond plus à ce que tu veux aujourd’hui, il va falloir la stopper 😉

 

Le succès d’un chef d’entreprise tient à sa capacité de prendre les bonnes décisions au bon moment. Pour être capable d’arrêter quelque chose qui ne fonctionne pas, il ne faut pas trop s’attacher.

Cela ne t’empêche pas de fabriquer ces objets avec le cœur. Distingue bien les deux : fabriquer avec le cœur et s’y attacher, parce que tu risques d’avoir du mal à prendre les bonnes décisions. 

Dis-toi que c’est un premier jet. Comme une collection brouillonne que tu utilises pour te lancer. C’est une collection de lancement qui va t’aider à atteindre ton objectif.

Et si tu as des ventes dès le début, c’est très bien et ça reste ton objectif. Si tu n’as pas de vente, ça aura permis de comprendre tout le processus, de créer une collection, la vendre, communiquer, etc. Les facettes du métier n’auront plus de secrets pour toi. À la collection suivante, tu passeras à autre chose et tu pourras même faire quelque chose de complètement différent. Dans tous les cas, tu seras mieux armée la deuxième fois

Conseil n°4 : viser toujours la simplicité

Va au plus simple, dans tout ce que tu dois et vas faire. Retiens bien que le plus simple est souvent le plus efficace 💡

 

Quand tu te poses une question, quand tu hésites, quand tu as des choix à faire, choisis la facilité. Fais-le pour aller vite, pour lancer vite et avoir des retours pour continuer à progresser, à lancer, à persévérer, etc. 

En cherchant à faire compliqué, tu perds du temps et tu ne te lances pas. Tu vas, peut-être, perdre 15 fois ta motivation en cours de route. 

Si tu veux être efficace, il faut aller à l’essentiel 🔍

Ça signifie que dans tes photos, il faut de la simplicité. 

Dans tes descriptions de produits, aussi, il faut que ce soit simple pour être efficace. 

Dans ta stratégie de communication, c’est pareil. 

 

C’est ce que j’apprends à mes élèves dans l’Artisane Académie : une stratégie complète, simple et efficace, avec les étapes à suivre dans l’ordre.

On ne part pas dans tous les sens en testant 10 000 trucs en même temps. On ne cherche pas des stratégies compliquées. Non, on fait quelque chose de simple. 

 

C’est d’autant plus important parce que tu n’es pas spécialiste en communication. Les gens spécialistes ont souvent une équipe. Dans les grandes entreprises, il y a des équipes dédiées à la communication, avec plusieurs personnes dont c’est le métier. Dans ces cas-là, on peut réfléchir à des stratégies plus complexes. 

Toi, ça n’est ni ton métier ni ta mission n°1. Attention, je dis bien que c’est ta priorité n°1, mais pas ta mission n°1… Nuance ! 

Ton cœur de métier, c’est de créer et non pas de communiquer. Donc le problème, c’est que si tu commences à complexifier ce qui n’a pas besoin de l’être, tu vas te casser la figure

 

Si à cet instant, tu te dis que « moi, je vais déléguer ma communication », sache que tu restes la personne la mieux placée pour communiquer sur tes créations. C’est toi qui les crées, qui les fabriques. 

Alors, quitte à devoir le faire toi-même, autant que ça soit avec plaisir et simplicité.

 

Au-delà de la communication, dans tous les aspects de ton commerce en ligne, je t’encourage à aller au plus simple : dans tes créations, tes packagings, tes photos, tes descriptions de produits, ta stratégie de communication, tes posts, tes stories, etc. 

 

Conseil n°5 : soigner son image avec les photos

Mon dernier conseil, c’est de soigner ses photos.

Tes photos font toute la différence et tu n’imagines pas à quel point. J’ai vu le changement sur ma marque de bijoux, quand j’ai stoppé les photos prises à l’arrache, sans me former à la photographie. Ça reste très compliqué d’appliquer les choses que l’on entend sans rien y connaître. 

Quand je suis passée à un rendu de photo de qualité professionnelle, j’ai vu la différence. Ça ne veut pas dire que je suis passée par un professionnel. Ça signifie que ce sont mes photos, celles que j’ai partagées sur mon feed Instagram. 

Pour rebondir sur le sujet du photographe professionnel, j’ai une expérience à te partager. J’ai testé le shooting photo. Ça a été une erreur de passer par un professionnel, mais ça m’a permis d’apprendre beaucoup de choses. 

J’avais posté les résultats du shooting sur Instagram. Il y avait vraiment très peu de réactions sur ces photos, car elles n’étaient pas efficaces. Elles n’avaient pas l’âme que je voulais donner à ma marque. La qualité, le rendu, le niveau d’éclairage, la lumière, les pixels… c’était hyper beau et très pro, sauf que ça n’était pas fait pour vendre et créer un lien avec mes abonnés. 

 

Alors, j’ai posté des photos de moi, de qualité professionnelle. Si tu les analyses et que tu les compares, ça n’est pas du tout pareil. Mes photos dégagent plus d’émotions. Pourtant, elles ne sont pas vraiment plus compliquées. Je suis allée (encore une fois !) à l’essentiel 🔥

Bien sûr, je me suis formée au fur et à mesure à savoir faire des photos. Et c’est quelque chose que j’apprends à mes élèves dans l’Artisane Académie. 

Et ça fait toute la différence. 

Même si tu suis tous mes autres conseils, mais que tes photos ne dégagent pas l’émotion qu’elles devraient, personne ne va acheter tes créations. 

À défaut de voir tes produits en vrai, les gens les voient sur le Web. Ils vont s’imaginer à quoi ressemblent tes produits, mais ils ne passeront pas à l’action si tes produits ne reflètent pas d’émotion. 

C’est comme deux films, par exemple, au même scénario, avec les mêmes acteurs, mais avec deux réalisateurs.

L’histoire sera filmée de manière différente, avec une autre musique, un autre cadrage, une autre ambiance, etc. L’histoire est la même, mais le film sera différent à la fin. Tu n’auras donc pas la même réaction du public sur ces deux réalisations.

C’est pareil pour les photos. Si tu as un beau produit, mais que la photo ne dégage aucune émotion, il ne se passera rien.

 

Pour résumer, voilà les 5 conseils indispensables pour vendre ses créations en ligne :

  1. Produis peu pour viser la qualité ; 
  2. Démarre ta communication avant de lancer ta première collection ;
  3. Détache-toi de tes créations pour adopter le statut de chef d’entreprise ;
  4. Fais toujours le plus simple possible ;
  5. Soigne tes photos pour travailler ton image.

Si tu veux en découvrir davantage, je t’invite à rejoindre la communauté des créatrices de l’Artisane Académie, une formation spécifique aux artisanes comme toi qui veulent des vrais leviers de déploiement pour leur marque. 

 

Si tu souhaites écouter la version originale de cet article c’est par ici 👇🏻

Ils peuvent t’intéresser aussi

Créer sa propre marque sans budget | Mes 5 astuces 🔥

Créer sa propre marque sans budget | Mes 5 astuces 🔥

Qui a dit que se lancer dans l’artisanat était forcément hors de prix ? Voyons comment tu peux faire concrètement pour devenir entrepreneur ET vendre des créations artisanales avec un petit budget. Grâce à 5 astuces, je te dévoile comment lancer sa propre marque avec un minimum d’euros.

 Tous mes conseils dans ta boite mail  💌

Des milliers de créatrices lisent chaque dimanche matin la Newsletter gratuite de l’Artisane Académie pour découvrir tous nos conseils ! Ça te dit ?