Vendre ses produits artisanaux à 50 ou 250 euros : quelles différences ? 

Parlons de la différence entre vendre ses produits artisanaux à 50 € vs à 250 €. Les prix sont un exemple pour représenter les différences entre la vente de créations très accessibles (autour de 50 €) ou un peu plus exclusives (autour de 250 €). Je voulais t’en parler, parce que j’ai accompagné une créatrice qui débute sa marque et se pose des questions sur sa gamme de prix. Au fur et à mesure que les interrogations arrivent, un tas d’autres s’en suivent et avec elles, des choix à faire. Hé oui, parce qu’il y a des grosses différences entre vendre des créations à 50 ou à 250 € et je te dis lesquelles dans cet article. 

Un temps de fabrication variable

D’abord, tu dois savoir qu’à chaque fois que tu passes dans une autre gamme de prix psychologiques, des choses s’enclenchent au niveau marketing, vente et communication. Généralement, ça arrive quand on passe une ou deux centaines d’euros, comme en dessous de 100 €, puis de 200 €, puis de 300 €, etc. À ce moment-là, il y a des choix à faire. 

 

Ça concerne aussi l’aspect fabrication et c’est le premier point que je voulais aborder un peu. On le sous-estime et l’on a tendance à manquer de prise de recul. Le premier coût de ton produit est le temps de fabrication que tu vas y consacrer 💡

 

Par exemple, si tu passes quatre heures à fabriquer tes créations, on est d’accord que tu ne vas pas être sur des tarifs autour de 50 € – 100 €, parce qu’il y a le prix de travail que tu vas compter. Ça, c’est logique : le temps de travail doit être compté. 

 

Après, il faut prendre en compte ton niveau d’expertise. Si tu débutes, tu peux passer quatre heures sur une création qui te prendrait une heure en perfectionnant ton travail 😉 

Il est simple de comprendre qu’il y a des créations sur lesquelles tu passes plus de temps, et dont le prix est plus élevé. 

 

Alors, à quel prix as-tu envie de situer tes produits  : autour de 50 € ? En dessous de 100 € ? Ou au-delà de 250 – 300 € ? Pose-toi la question par rapport à ton délai de fabrication.

Le coût des matières premières de ta création

Le coût des matières premières impacte le prix d’une création. S’il vaut la même charge pour deux créations à 50 et 250 €, c’est qu’il y a une énorme différence :

  • soit sur le temps de travail, c’est-à-dire la façon dont tu vas utiliser cette matière première ; 
  • soit sur la valeur ajoutée de ton produit par rapport à ton client, c’est-à-dire l’intérêt que cette création va lui apporter dans sa vie 💡

 

Sinon, théoriquement, un produit à 250 € aura un coût de matière première plus important. 

Dans les deux cas, il faut y inclure la marge. Ça implique que tu aies bien calculé en amont le prix de tes créations pour en vivre. Bien calculer le prix de vente des produits que tu fabriques est un autre sujet, trop long à aborder ici. C’est l’une des étapes que l’on voit en détail dans l’Artisane Académie, mon programme de formation. On travaille cet aspect avec plusieurs leçons et des fichiers de calcul, mais revenons-en à nos différences sur les prix de vente 😊

 

La quantité de production des créations

Donc on part du principe que tu as bien calculé le prix de vente de tes créations et que d’un côté, tu as une création qui vaut 50 € et de l’autre, une qui en vaut 250. 

Dans ces deux cas de figure, tu n’auras pas les mêmes objectifs en matière de quantité 💡 On lie ici le nombre de produits à vendre par rapport au chiffre d’affaires à atteindre. Tu ne vas pas devoir vendre la même quantité de produits pour subvenir à tes besoins. 

 

Ton mode de fabrication sera différent, avec un process plus lent et un autre plus au rendement, en mode « usine » pour atteindre un objectif de volume 🔥 Bien évidemment, ce deuxième cas est plutôt quand tu te situes sur des créations qui sont autour de 50 €. 

Pour réussir à vivre de ton activité et générer des revenus, il va falloir en vendre en volume, alors que pour des pièces à 250 €, tu ne seras pas forcément sur un objectif de quantité, en tout cas moindre, comparé à l’autre cas de figure.

 

Voilà ce que ça peut engendrer côté fabrication. C’est l’aspect un peu plus facile à deviner en tant que créatrice, parce que le lien entre temps de fabrication, matière première, quantité et prix de vente est assez logique à faire. 

 

Une communication adaptée au prix de vente

Ensuite, tu as l’aspect communication. Tu ne communiques pas de la même manière sur un produit à 50 € et sur un produit à 250 € 💡 

Le nombre d’objets proposés sur ta boutique sera différent et tu ne vas pas non plus faire des lancements à la même fréquence. 

 

Par contre, dans les deux cas, ta communication doit être professionnelle, soignée, logique. Elle doit avoir du sens et encore plus pour une gamme de prix autour des 200 – 250 €. Là, pas le droit à l’erreur 😉 

 

Ça n’empêche pas qu’il y aura toujours du monde pour acheter tes créations, que ce soit 50 € ou 250 €. Peu importe le prix de ta création, il y aura toujours quelqu’un sur cette planète qui sera prêt à l’acheter. N’en doute pas et va regarder ce qui se passe ailleurs, tu verras. Tu trouveras toujours des exemples de gens qui arrivent à vendre des créations à ce prix-là. 

 

La différence en communication se situe au niveau des leviers. Tu n’agis pas de la même manière en fonction du prix de tes produits : au niveau des réductions, des codes promo à offrir, etc. 

De manière plus large, ta stratégie de vente ne sera pas similaire. Les actions qui découlent de ton positionnement seront différentes sur : la question du déstockage, les fins de collection, le nombre de gammes par an, la quantité de produits dans ta boutique, etc. 

En fait, tout est lié à la gamme de prix choisie 💡

 

Des cibles marketing différentes

Pourquoi toutes ces différences ? En partie parce que tu ne vises pas la même cible, les mêmes personnes 🔍

 

Dans la plupart des cas, si tu t’adresses à une personne prête à acheter ta création à 50 €, tu ne cibles pas les personnes prêtes à acheter une création à 250 €. Et inversement. 

 

Parfois, ça peut être la même personne ; tout dépend de la création proposée. Par exemple, tu peux très bien avoir dans ta garde-robe un vêtement que tu as acheté 50 € et à côté, une belle robe de soirée à 250 €. Tu es la même personne et pourtant, tu as acheté dans les deux types de budget différents. Donc ça existe, mais pour un même domaine de création, c’est quand même plus souvent des gens différents ou, en tout cas, des personnes sensibles à des discours différents 💡

 

Dans tous les cas, si c’est la même personne, elle attendra un autre genre de communication pour un produit à 50 € plutôt qu’un produit à 250 €. Imagine un restaurant 4 étoiles VS un fast-food. Tu n’y trouveras pas le même nombre de produits à la carte, ni les mêmes produits, ni la même recherche sur les plats. Les décos à l’intérieur des restaurants seront différentes tout comme le service client proposé, etc. 

 

Le positionnement de vente

Au final, ton processus de vente et ta communication sont liés à la gamme de prix dans laquelle tu te situes. C’est pour ça que tout doit être cohérent 💡 

 

Que ce soit la même personne qui aille au bistrot et le lendemain dans un restaurant gastronomique, ou deux personnes différentes, elles ne seront pas dans le même état d’esprit

 

D’où l’importance d’éviter les mélanges de gammes de prix que je vois chez certaines créatrices. Ça peut exister, mais il faut que ça soit hyper bien fait et que la communication soit très claire. L’écart de prix entre ces deux produits doit être justifié, pour montrer qu’il est cohérent. 

Donc attention aux mélanges et au choix de ta gamme de prix. Il faut que ça découle de choix logiques pour toi, dans lesquels tu te sens à l’aise. Ils doivent répondre à ce que tu attends de ton entreprise et ce que tu souhaites pour ta marque ✨

 

 

Vendre ses produits artisanaux : ce qu’il faut retenir

Pour finir, retiens bien qu’un business avec des créations à 50 € se vit différemment au quotidien d’un business avec des créations à 250 €. Les façons de communiquer, de vendre, de faire rayonner ta marque seront différentes. 

Garde en tête l’exemple des restaurants, bistrot et gastronomique. Une personne peut bénéficier de ta création, sans être forcément celle qui l’achète. Il suffit qu’elle achète ton produit à 50 €, qu’elle aime celui à 250 €, sans être à l’aise de dépenser cette somme pour elle-même. Au final, cette personne va porter les deux créations, en se faisant offrir celle à 250 €, par exemple. 

Retiens aussi que ça n’est pas parce que tu vends à 50 € que tu vas vendre plus et inversement. Théoriquement tu vends moins de créations à 250 € pour arriver à un niveau de revenus que si tu vends des créations à 50 €. Ça ne veut pas dire pour autant que si tu baisses le prix de ta création, elle se vendra plus.

Si tu sens que tu as besoin d’être aidée pour avancer avec ta marque de produits faits main au niveau de tes prix, de ta communication, ou de ton processus de vente, jette un coup d’œil à mon programme de formation, l’Artisane Académie, qui a été créé exclusivement pour les gens qui font des choses de leurs mains.

 

Si tu souhaites écouter la version originale de cet article c’est par ici 👇🏻

Ils peuvent t’intéresser aussi

Vendre ses créations sur les marchés 👉 Comment mesurer le succès ?

Vendre ses créations sur les marchés 👉 Comment mesurer le succès ?

En tant qu’artisan, tu te demandes si vendre ses créations sur les marchés est intéressant pour vivre de son artisanat ? Pour t’aider à faire le bilan et voir si ton marché vaut le coup, je te livre mes 7 critères d’analyse. Mesure ton succès pour faire de tes marchés des choix stratégiques…

Expliquer le prix de vente des créations : fausse bonne idée ?

Expliquer le prix de vente des créations : fausse bonne idée ?

Tu as certainement déjà vu passer sur Instagram des stories ou des posts de créatrices qui expliquent le tarif de leurs créations. On me demande régulièrement si je suis pour ou contre cette façon de communiquer sur son travail artisanal, alors j’ai envie de te partager ma réponse ici.

Photographier ses créations : 5 erreurs à éviter !

Photographier ses créations : 5 erreurs à éviter !

J’ai des souvenirs de shootings photo où je suis ressortie avec rien de potable. L’aventure se transforme alors en galère et l’on perd confiance, parce qu’on ne sait plus comment montrer notre travail. Pourtant, il nous faut des visuels pour les réseaux et notre boutique en ligne…

 Tous mes conseils dans ta boite mail  💌

Des milliers de créatrices lisent chaque dimanche matin la Newsletter gratuite de l’Artisane Académie pour découvrir tous nos conseils ! Ça te dit ?