Publicité de magazine : faut-il payer pour être dans la presse ?

Certains magazines, comme Gala ou Voici, ont tendance à contacter en masse des « petites » créatrices pour leur vendre un encart publicitaire. Tu as peut-être déjà été démarchée et tu te demandes si payer pour apparaître dans la presse avec une publicité magazine est une bonne stratégie ? Rassure-toi, beaucoup de créatrices de l’Artisane Académie sont passées par là aussi en se demandant si c’est une bonne opportunité. Certaines ont d’ailleurs craqué… Le regrettent-elles ? Je t’explique tout dans cet article dédié à ta stratégie de communication en tant que créatrice. 

Méfie-toi des vendeurs d’encarts publicitaires

Avant de réfléchir à investir, ou pas, dans une publicité magazine pour te faire connaître, je t’invite à tester ma formation gratuite de 3 jours qui aborde ta manière de communiquer. Tu auras déjà des clés pour construire la stratégie de communication de ta marque de manière rentable.

Oui, parce que l’enjeu est là : te faire connaître pour vendre sans dépenser trop d’argent.

 

 

Alors d’abord, c’est quoi un encart publicitaire ? Ce que vendent les commerciaux des magazines, c’est une annonce payante pour être visible. Elle est insérée de différentes manières dans un magazine papier, ou en ligne, et elle est séparée visuellement du contenu. 

Méfie-toi de ces vendeurs de rêve ! Leur méthode laisse parfois à désirer, car certains jouent sur la naïveté et la méconnaissance des créatrices pour leur faire croire qu’elles ont été sélectionnées 😱

Si tu dois payer pour apparaître dans un magazine, c’est un encart publicitaire. Pas un rêve qui se réalise 💡

 

Ces magazines sont très connus et ils jouent sur leur notoriété en te vendant la possibilité de toucher des milliers de personnes, sauf que, bien souvent, il n’en est rien. Je t’explique pourquoi afin d’éviter de te faire avoir comme certaines créatrices qui le regrettent amèrement. 

La publicité de magazine : un type de communication spécifique

Zoom sur la communication de notoriété

Une publicité de magazine relève de la communication de notoriété.

Si je te dis « pâte à tartiner », j’imagine que tu penses à la marque Nutella. 

L’objectif de la communication de notoriété, c’est de faire en sorte que les gens pensent naturellement à ta marque lorsqu’ils s’apprêtent à acheter ton type de produit💡 

Dans le cas de Nutella, ils ont atteint un degré de connexion avec les gens grâce à un travail sur plusieurs années.

Tu vois où je veux en venir ?

 

La communication de notoriété demande de la répétition et donc du budget, alors pour la rentabilité et des résultats à court terme, on repassera 😉 

Les autres types de communication

Alors quelles autres formes de communication te seraient plus utiles en tant que créatrice ?

 

Tu as le choix entre :

  • la communication de trafic avec un contenu qui redirige les gens vers l’un de tes produits, vers ton site internet… L’objectif est d’amener des personnes à regarder un le contenu pour ensuite passer à l’action. 
  • la communication d’interaction dont l’objectif est de faire réagir ton audience, d’avoir une réaction du public comme aimer, commenter, partager, donner un avis. 
  • la communication pour vendre où l’objectif est d’inciter les gens à acheter.

 

Tu imagines bien qu’entre ces quatre formes de communication (avec celle de notoriété), tu vas dire les choses différemment 💡

J’en parle régulièrement dans mes vidéos et c’est un gros point de la formation Artisane Académie destinée aux créatrices : les étapes du tunnel de vente. En résumé, tu entends parler d’une marque avec de la communication de notoriété, pour ensuite aller voir le site de celle-ci, interagir et seulement à la fin, acheter.

Évite donc de créer du contenu axé sur la vente pour des personnes inconnues en espérant qu’elles achètent tes produits. D’abord, fais-leur voir du contenu qui incite au trafic ou aux interactions. 

 

Voilà, les magazines papier se trouvent dans la catégorie notoriété et tu comprends bien qu’il est très peu probable que les gens qui les lisent aillent sur un site Web acheter un produit 😊

Les incontournables pour faire de la pub dans un magazine

Tu as été démarchée et tu veux tenter l’expérience de la publicité en magazine ? Voici les 4 principes à connaître pour te jeter à l’eau.

Choisir sa cible

Des magazines, il en existe des tonnes et sur plein de sujets différents 🔍

Tout d’abord, si tu veux apparaître dans un magazine, interroge-toi sur sa cible de lecteurs. L’idée est qu’ils correspondent, en partie ou en totalité, à ton client idéal.

Si tu vends des produits faits main aujourd’hui, tu as normalement toi aussi une cible très spécifique et bien définie. 

Et si ça n’est pas encore le cas, il est temps de reposer les bases 😉 

Démarre dès aujourd’hui ma formation gratuite de 3 jours pour réussir à vendre tes créations en cliquant sur la bannière juste en dessous 🔥

Trouver son type de magazine

Magazine mensuel, hebdomadaire, hors-série… Ici on observe les habitudes de lecture et la manière de le faire 🔍  

S’agit-il d’un magazine mensuel qui paraît 12 fois dans l’année ? Est-ce que c’est un hors-série ponctuel ? 

Par exemple, les personnes qui lisent des magazines hebdomadaires vont avoir l’habitude de lire en travers, puisque ce type de presse sort très fréquemment. 

De plus, si le magazine traite de sujets différents, les personnes n’auront pas forcément la même attention que quelqu’un qui lit un hors-série sur une thématique très spécifique. D’ailleurs, les hors-séries bénéficient souvent d’une pub plus précise et ciblée, car ces magazines sont créés autour d’un thème bien précis 💡

 

Retiens que le format influe sur la manière de lire et ça change la donne. 

 

Définir son format d’encart publicitaire

On a tendance à minimiser l’importance du format publicitaire et pourtant, il est hyper important 🔍

Prenons l’exemple d’une pub à la télévision. Est-ce qu’elle dure 30 secondes ou 2 minutes ? Au plus la publicité prend de la place, au plus c’est intéressant pour toi. 

 

Du côté des encarts publicitaires, c’est exactement pareil 👌🏻 Plus le format du contenu est grand, plus le contenu qui parle de ton histoire de créatrice sera riche et détaillé, plus l’attention du lecteur sera attirée.

Entre un encart de 2 cm par 2 cm et une double page avec portrait et interview, les contenus sont bien différents 😉

 

Mesurer sa rentabilité

Les encarts publicitaires des magazines comme Voici ou Gala se vendent à plus de 1 000 euros 😱

Quand on s’appelle Coca-Cola, c’est un budget dérisoire, mais pour une entreprise artisanale, c’est une somme. La question de la rentabilité se pose alors 🔍

 

Encore une fois, à court terme, la communication de notoriété n’apporte rien de concret : pas de nouveaux abonnés, pas d’email, pas de visite sur le site, pas de vente. Le résultat  palpable est très, très, très maigre pour toi.

Donc, pour rentabiliser une communication sur ta marque en tant que créatrice, pose-toi cette question : combien de créations dois-je vendre grâce à cette communication ?

 

Rappelle-toi qu’en tant qu’artisane, il est impensable de fabriquer 10 milliards de produits à la seconde 😉 

Ta capacité de production est limitée donc les calculs sont assez simples pour savoir  quel type de budget tu peux allouer à la communication pour que ce soit rentable.  

Payer le prix d’un encart publicitaire, une bonne idée pour être dans la presse ?

Quand on fabrique de ses mains pour vivre de son art, je pars du principe qu’il faut viser la rentabilité tout de suite sur ses actions de communication et dépenser le moins d’argent possible 💡

Payer pour apparaître dans les magazines n’a rien d’obligatoire. Avec ma marque Elle & Sens, je n’ai jamais mis un centime et pourtant, j’ai obtenu des encarts intéressants dans Elle, La Vie ou encore Flow. 

Comment ? 

Ma marque Elle & Sens était positionnée sur une niche. Je proposais des bijoux botaniques fabriqués en argent recyclé, ce qui est assez spécifique. Je sortais numéro 1 sur ce positionnement-là. Dès que des magazines souhaitaient parler de thématique botanique, ils voulaient montrer des produits artisanaux et avec deux, trois recherches sur les réseaux, ils tombaient sur ma marque.

Se faire repérer demande d’être visible dans son domaine d’expertise 💡  

Pour attirer à toi les médias, il te faut donc une bonne stratégie de communication sur les réseaux sociaux.

 

C‘est la clé pour être repérée par des magazines ✨ 

 

 

La bonne nouvelle, c’est que cette stratégie, je te la donne en détail dans mon programme de formation : l’Artisane Académie. Dedans, j’apprends à toutes mes élèves comment élaborer une stratégie complète de communication et de vente pour développer sa visibilité de manière rentable et générer des ventes sur sa boutique en ligne. Si la publicité de magazine t’intéresse et que tu veux développer efficacement ta présence dans la presse, je t’invite à réfléchir à ta visibilité dès maintenant. D’autres actions de communication rapides et rentables sont possibles pour ta marque, comme les jeux-concours, les collaborations, les partenariats…  Pour commencer à réfléchir à une stratégie globale de communication, tu peux dès à présent cliquer sur le bandeau ci-dessous pour démarrer ma formation gratuite : 3 jours pour booster tes ventes de créations artisanales 🔥

 

Si tu souhaites écouter la version originale de cet article c’est par ici 👇🏻

Ils peuvent t’intéresser aussi

Peut-on augmenter ses ventes grâce à la télévision ? Mon bilan

Peut-on augmenter ses ventes grâce à la télévision ? Mon bilan

J’ai eu l’honneur de passer à la télévision avec ma marque de bijoux. Si tu as loupé l’info, je te résume tout ici. Découvre ici les coulisses et les retombées de ce passage TV. Combien de ventes ai-je faites sur ma boutique en ligne ? Peut-on augmenter ses ventes grâce aux médias ?

 Tous mes conseils dans ta boite mail  💌

Des milliers de créatrices lisent chaque dimanche matin la Newsletter gratuite de l’Artisane Académie pour découvrir tous nos conseils ! Ça te dit ?