Organiser son Noël de créatrice : le planning pour réussir ta fin d’année !

Aujourd’hui, parlons un peu du planning jusqu’à Noël. En tant que créatrice, as-tu planifié les semaines à venir ? Ou remets-tu ça à plus tard, car tu ne sais pas encore trop comment t’y prendre ? Cette question d’organisation pour Noël revient souvent sur Instagram, notamment par rapport aux difficultés que vous rencontrez à l’approche de cette période ô combien stratégique. Comment organiser son Noël en tant qu’artisane ? Que faut-il faire, mois après mois, entre la fin de l’été et le Réveillon ? Pour éviter de t’éparpiller, je te donne les étapes incontournables pour réussir tes ventes de Noël et organiser ta fin d’année de façon à ce que tout s’enchaîne bien. 

Septembre : anticipation et organisation en vue de Noël

Par quoi commence-t-on ? 

Peut-être que tu fais partie de ces créatrices qui profitent du ralentissement de la pause estivale pour travailler en coulisses sur des projets de fin d’année. C’est une excellente période pour commencer. 

Si, au contraire, tu fais partie de celles qui n’ont pas encore entamé leur réflexion : pas de panique ! Le mois de septembre est un bon mois pour commencer à t’organiser. Et retiens bien que mieux vaut tard que jamais. 

Augmenter sa visibilité sur Instagram

Le premier truc sur lequel tu peux être focus, c’est la croissance de ton compte Instagram et plus globalement, la croissance de ta marque. 

On mise sur la visibilité dont on parlait dans le dernier épisode de podcast. Je t’invite à l’écouter si tu ne l’as pas déjà fait, ou à lire l’article sur comment gérer sa visibilité à l’approche de Noël. 

On y évoque différentes stratégies pour augmenter sa visibilité donc je ne reviens pas là-dessus ici. 

En tout cas, en septembre, ta priorité est de faire découvrir ta marque au plus de monde possible dans ta cible, c’est-à-dire des personnes susceptibles d’aimer tes créations artisanales. En gros, les gens qui te découvrent maintenant et qui pourront acheter tes produits à Noël.

Septembre est la période où tu n’as pas encore trop de concurrence et où tu peux tirer ton épingle du jeu. Alors, focalise-toi sur la croissance de ton compte Instagram pour attirer de plus en plus d’abonnés qui resteront. 

Créer son planning de Noël

La deuxième chose à faire, c’est ton planning de Noël. Si tu ne l’as pas déjà fait, je t’encourage à noter tout ce que tu veux prévoir d’ici le Réveillon en matière de visibilité, de partenariats, de nouveaux produits, de packaging, etc. Pour chaque tâche écrite, pose une deadline. Par exemple, si tu veux lancer un nouveau produit, indique en face la date de lancement que tu envisages. 

C’est vraiment la phase où tu vas brainstormer, faire le plein d’idées, les noter pour esquisser un planning. Ça te permet d’anticiper certaines actions, comme rechercher des nouveaux fournisseurs si tu souhaites mettre en place des packagings spéciaux pour Noël. 

Bref, septembre, c’est le moment idéal pour réfléchir, pour effectuer un vidage de cerveau, tout noter et ne rien oublier. Alors, est-ce que tu as déjà ce qu’il te faut ? Est-ce que tu dois acheter ou organiser des choses ? Quelles sont tes deadlines ? 

À toi de jouer !

Préparer ses stocks de créations

C’est bien sûr valable si tu as besoin de faire du stock, puisque tout le monde ne fonctionne pas comme ça. 

Par exemple, si tu prévois de participer à des marchés, tu en auras besoin. Même chose si tes délais de fabrication à la commande sont trop longs par rapport à tes objectifs de vente et qu’il te faut un stock tampon préalable.

À l’inverse, si tu prévois de créer des pièces uniques, tu n’auras pas besoin de stocker. 

Tout dépend de ta situation, mais si tu as besoin de stock, c’est le moment de le préparer 🔥

Si tu n’en as pas besoin (parce que tu vas créer en flux tendu pendant la période de Noël) je t’encourage à commencer à t’organiser, à noter tes stocks de matières premières, à envisager de préparer des choses en amont pour te faciliter la vie le jour où tu vas recevoir tes commandes.

Dans tous les cas, tu peux regarder les produits que tu souhaites mettre en avant dans ta communication et ceux que tu veux peut-être mettre de côté au moment des fêtes. Quels seront les prototypes ? Quelles sont tes idées pour les nouveaux produits de Noël ? Commence peu à peu à tester et à faire du stock (encore une fois, si tu en as besoin).

 

Si l’on résume, le programme de septembre, c’est :

  1. Faire connaître ta marque à travers une communication générale. On ne parle pas encore de Noël, c’est trop tôt ! 
  2. Organiser Noël avec un planning basé sur un brainstorming de toutes tes idées.
  3. Anticiper les stocks ou toute préparation qui te feront gagner du temps dans la dernière ligne droite. 

 

Octobre : mois des échanges pour organiser son Noël de créatrice

Le thème automnal arrive sur les réseaux. En octobre, on se met un peu dans l’ambiance hivernale de Noël. Tu remarqueras qu’on commence à voir en ligne plein de contenus sur Halloween, sur l’automne…

Mon conseil pour cette saison : poursuis le focus sur ta croissance

La concurrence n’est pas encore trop forte, donc c’est toujours le moment de tirer ton épingle du jeu. 

Basculer d’Instagram aux newsletters

Parlons de ces nouveaux abonnés : il est temps de les garder de côté par e-mail. Il est sous-estimé et pourtant, il est au moins aussi important qu’Instagram. 

À la période de Noël, il y a beaucoup plus de contenus sur les réseaux. Ta visibilité n’est pas garantie, puisqu’elle dépend d’un algorithme qui décide si tu vas être visible ou pas. La manière dont tu es à l’aise avec le marketing va influencer le résultat. Si tu es très à l’aise, ça va le faire, mais si le reste de l’année, tu galères, ça sera encore pire à Noël ! 

C’est pour cela que je t’invite à miser absolument sur l’e-mail, parce que c’est toi qui décides quand tu veux contacter ton audience. Personne n’intervient dans le processus. Une fois l’adresse mail en poche, tu vas pouvoir communiquer avec ta clientèle et générer des ventes par ce canal-là 💌

Ça ne doit pas t’empêcher de poursuivre ta croissance Instagram, mais n’oublie pas le pouvoir de l’e-mail. Ça signifie que tu dois inciter les gens qui te suivent sur Instagram à s’inscrire à ta newsletter… histoire de garder leurs coordonnées au chaud dans ta base de contacts, en prévision des fêtes de Noël.

Créer du lien avec sa communauté

Octobre, c’est le mois des échanges.

L’enjeu est de faire connaître ta marque auprès de nouvelles personnes. Ensuite, tu devras montrer patte blanche, en créant du lien avec ta communauté, pour qu’ils te découvrent, qu’ils sachent qui tu es… Et surtout, ils ont besoin de mémoriser le nom de ta marque en prévision du jour où ils voudront acheter tes créations pour Noël.

Alors, crée du lien et génère des interactions : pose des questions à tes abonnés, propose des sondages, échange en message privé, discute en story… Bref, sois là

C’est vraiment le mois où il faut être sociable. 

Nouer des partenariats pour Noël

En octobre, je t’invite aussi à trouver des partenariats, parce que ça peut vraiment t’aider au niveau de ta croissance. 

Il y a toujours des personnes qui seront ravies de parler de toi au moment de Noël. C’est le bon moment pour y réfléchir activement, si ça n’est pas déjà fait. Dans le cas où tu as déjà des partenariats sous le coude, c’est le moment de gérer les derniers petits préparatifs avec tes partenaires. 

Non, il n’est pas trop tard, tu peux toujours en trouver. Au fur et à mesure que le temps passe, tu devras t’orienter sur du partenariat payant, parce que les collaborations gratuites prennent du temps pour s’organiser. 

Généralement, on y pense l’été ou en septembre. Si tu n’as pas du tout d’idée et que tu pars de zéro, je te conseille de te concentrer sur des partenariats potentiellement payants. 

Concrètement, tu vas aller voir quelqu’un à qui tu présentes tes tarifs et la personne va te parler des siens. Ensuite, tu peux la payer pour faire un post ou une story sponsorisée, un placement dans un article de blog, dans une vidéo, etc. Le genre de choses où tu auras de la visibilité assurée au moment de Noël 😉

Consolider ses stocks et réaliser les derniers achats

Pour finir sur octobre, c’est là où tu termines le stock, pour être prête à temps. Noël arrive bientôt ! 

Vers la fin du mois, tu peux aussi commencer à teaser ce qui va arriver en matière d’actions spécifiques à Noël. C’est souvent là qu’on commence à évoquer la période, à parler des produits spécifiques, à faire comprendre que tu es là, disponible, pour proposer des créations à offrir et qu’il faut penser à toi pour les futurs achats.

Le moment est propice aux achats des choses spécifiques pour Noël, comme des packagings spécifiques, des goodies, etc. Après, les délais d’envoi seront plus longs et tu seras occupée avec tes commandes.

Alors, si tu dois renouveler tes cartes de visite ou racheter des matières premières, c’est le moment !

 

Récapitulons la to do list d’octobre, où il faut :

  1. Poursuivre ta croissance Instagram et développer l’e-mail ;
  2. Créer un lien avec les gens pour communiquer avec eux 💌
  3. Rechercher ou finaliser les partenariats ;
  4. Terminer ton stock de Noël, si tu en as besoin 🎁
  5. Passer tes dernières commandes aux fournisseurs. 

 

Novembre : conversion pour entamer la saison hivernale

Ça y est, on est au début de la saison de Noël !

Tout dépend de ta communauté, du type de produit que tu vends, des prix de vente… mais certaines créatrices vont commencer à cartonner dès le mois de novembre. 

Pour d’autres personnes, ça sera plus lent et/ou ça arrivera au dernier moment. 

 

Fabriquer ses créations artisanales de Noël

Ta marque est-elle déjà bien lancée ? Les gens ont-ils l’habitude qu’il y ait des produits sold out rapidement qui leur donneraient envie d’acheter plus tôt cette année ? Ta marque est-elle nouvelle ? 

Bref, selon ton contexte, le mois de novembre peut être très différent. Normalement, c’est le début des commandes de Noël, mais ça peut être assez timide et ça n’est pas un problème 🔥 Tout peut arriver tard dans le mois voire le mois suivant. 

S’il y a des commandes, tu vas logiquement être dans de la fabrication. Si tu fais des marchés, tu peux aussi être en période de restockage, parce qu’en fonction des ventes que tu réalises sur les premiers marchés, il est possible que tu n’aies plus assez de stock au fil de l’eau. Prends bien en compte les deux : la fabrication des commandes et le renouvellement du stock (si besoin). 

Lancer les nouveautés de la saison de Noël

Quoi qu’il arrive, la saison de Noël, c’est novembre et décembre. Donc là, il est temps de lancer tes nouveaux produits de saison pour en parler. 

Oui, parce que pour acheter, les gens ont besoin de s’habituer à ce que tu vends. En marketing, on dit même qu’ils voient passer sept fois un produit pour l’acheter, en moyenne 🔍

Il est donc temps de les lancer début novembre, pour que tu aies le temps d’en parler suffisamment pour qu’ils achètent ensuite. Et même s’ils achètent trois jours avant Noël, ils auront eu le temps de le voir passer et de se dire « Je veux l’acheter pour l’offrir. » 

Est-ce que tu as une promo de Noël qui arrive ? Un nouveau packaging rouge et vert ? Des lots à glisser sous le sapin ? Bref, quoi que tu aies prévu pour Noël, il est temps de communiquer

Retiens que la plupart des gens utilisent leurs salaires de novembre et de décembre pour leurs achats de Noël. Il y a la team retardataire qui fera tout au mois de décembre et il y a la team prévoyante, qui évitera la cohue de dernières minutes pour privilégier les achats en novembre. Tu peux aussi avoir des personnes qui étalent les dépenses sur les deux mois. Bref, de manière générale, ça s’équilibre.

Miser sur la conversion pour être aux pieds des sapins

Là, tu te focalises à 100% sur la conversion. Même si ça ne mord pas (encore) à l’hameçon, il faut que tu gardes à l’esprit que chaque action vise la conversion.   

Après avoir créé un lien avec les gens, le but est de les faire passer à l’action. Prévois des actions commerciales, des actions de vente spécifiques. C’est le moment où ça se joue, donc à toi de mettre des choses en place pour les inciter à passer à l’action 🔥

Poursuivre ses objectifs de croissance

Dernier point sur le mois de novembre : continue ta croissance

Ça peut aller très vite à Noël, à condition de placer tes actions au bon endroit. Tu peux toujours décider au dernier moment de rectifier le planning de septembre et mettre en place des actions de publicité en novembre, un jeu-concours, un partenariat, ou autre chose comme ça.

On ne sait jamais, car il y a des personnes qui peuvent te découvrir et passer directement à l’action à Noël 🎁

 

Pour résumer le mois de novembre, il est essentiel de :

  1. Commencer la saison de Noël et lancer les nouveaux produits ou des actions spécifiques. 
  2. Focaliser les efforts sur la conversion pour générer des ventes. 
  3. Fabriquer pour continuer le stock (si besoin) ou pour entamer les commandes. 
  4. Penser toujours à la croissance puisqu’il y a des gens qui achètent en dernière minute.

Décembre : persévérance pour réussir son Noël de créatrice

Voilà, on termine le planning avec le mois de décembre. À ce stade, je tiens vraiment à te rappeler que tant que Noël n’est pas passé, ta saison de Noël n’est pas finie 😉

Gérer sa forme physique et psychique

Il arrive qu’on ait une petite baisse de moral ou d’énergie, parce que la période est dense et il y a beaucoup de choses à gérer en amont. 

C’est plus ou moins facile selon où l’on en est. Si tu pars de zéro, il y a beaucoup de choses à assimiler d’un coup. Si tu es rodée, c’est un peu plus digeste comme période. 

 

Dans tous les cas, la fin d’année est fatigante. Si, en plus en novembre, les objectifs ne sont pas atteints, ça peut vite être décevant. Alors, garde en tête qu’une saison de Noël se termine fin décembre et pas avant ! 😊

 

Si je reprends mon expérience, j’ai vécu des saisons où j’ai été très surprise par le calme du mois de novembre et où j’ai été débordée en décembre ! J’ai même dépassé mes objectifs, alors que je pensais en novembre que c’était foutu. 

Donc vraiment, garde la motivation et va jusqu’au bout. L’entrepreneuriat n’est pas un sprint. C’est un marathon qui se termine le dernier jour de l’année 🔥

 

Poser ses délais de fabrication en vue du 25 décembre

En décembre, ton premier focus est de poser des deadlines et de communiquer dessus.

Si tu fabriques à la commande, tu as forcément des délais de fabrication et de livraison à prendre en compte. Là, tu vas commencer à parler de délais en jours parce que si les gens veulent recevoir leurs cadeaux à temps pour les offrir au pied du sapin le 25, il y a certaines dates à respecter pour passer commande. 

C’est justement début décembre que tu communiques sur ces dates. Ne lésine pas sur les moyens. Les gens voient passer tellement d’informations qu’ils vont oublier. Pense à répéter, répéter, répéter tes deadlines. 

Jusqu’à quand peut-on passer commande chez toi pour les avoir à temps ? Tu as peut-être des produits qui nécessitent un temps de fabrication plus long que d’autres ou un temps de livraison différent en fonction des pays où l’on commande ?

Tout ça, c’est au début du mois qu’il faut en parler 😉 

Faire passer à l’action ses clients

Mets toute ton énergie à convertir. Posts Instagram, stories, e-mails, tout doit être focalisé sur la conversion 🔥

Le but est de faire passer les gens à l’action

Sois créative et autorise-toi des petites idées de dernière minute, en fonction aussi de ton énergie. Il n’y a aucun intérêt à te retrouver au réveillon de l’an en burn-out  😱

 

Oublie ta croissance. Il est trop tard pour y penser. Ça n’est plus le moment pour la publicité. Tu peux réaliser des petites actions de dernière minute, uniquement si tu te sens inspirée et si tu as une méthode à suivre, comme celle que j’apprends dans l’Artisane Académie.

Focalise-toi sur tes abonnés et interagis avec eux. Communique sur tes produits, booste tes réseaux. Bref, reste focus sur la conversion 🔍

Si tu as des commandes, continues la fabrication ou la gestion du stock. Tu peux anticiper début décembre pour voir si tu n’as pas des ruptures de stock sur des produits qui cartonnent. Ça serait dommage de ne plus en avoir à la vente, alors que ça marche bien !

 

Enfin, sache qu’il y a des personnes qui passent commande après NoëlÀ toi de décider si ta boutique en ligne reste ouverte ou pas, en fonction de ta situation personnelle, de tes vacances, de ton énergie du moment, de tes stocks. 

Tu peux aussi laisser ta boutique ouverte et gérer les commandes à ton retour en précisant bien tes dates de fabrication et livraison. Gères la communication comme tu en as envie, mais sache que les commandes peuvent arriver jusqu’au Nouvel An 🎁

 

Bilan pour le mois de décembre, pense à :

  1. Garder le moral en toute circonstance.
  2. Répéter en boucle tes délais pour informer tous tes clients.
  3. Rester focus sur l’engagement et la conversion 🔥

 

 

Si l’on résume comment organiser son Noël de créatrice

Voilà, j’espère que ce planning t’aidera à y voir plus clair sur la manière d’organiser Noël. Septembre est le mois d’anticipation et d’organisation. Octobre, celui du lien à ta communauté. Dès novembre, tu restes focus sur la fabrication et surtout la conversion, que tu poursuis en décembre. Tu vois bien qu’on ne met pas le focus au même endroit selon les mois et que chaque période a ses particularités. Certaines sont plus spécifiques à la croissance, d’autres à l’engagement ou à la conversion. Respecte ces grandes lignes, car tu ne peux pas être au four et au moulin. 😉

Dans l’Artisane Académie, je t’apprends à t’organiser en détail avec des outils, parce que là, je t’ai parlé rapidement d’une organisation, mais dans ma formation, je te donne des templates de calendrier éditorial pour gérer ta communication. Je t’apprends aussi à organiser ton planning quand justement tu as plein de choses à faire très différentes. Si tu as un peu du mal à t’organiser, que tu vois tout le potentiel de cette saison de Noël, mais que tu te sens un peu débordée, n’hésite pas à rejoindre l’Artisane Académie, mon programme de formation qui t’apprend à organiser ton entreprise créative.

 

Si tu souhaites écouter la version originale de cet article c’est par ici 👇🏻

Ils peuvent t’intéresser aussi

Vendre ses créations sur les marchés 👉 Comment mesurer le succès ?

Vendre ses créations sur les marchés 👉 Comment mesurer le succès ?

En tant qu’artisan, tu te demandes si vendre ses créations sur les marchés est intéressant pour vivre de son artisanat ? Pour t’aider à faire le bilan et voir si ton marché vaut le coup, je te livre mes 7 critères d’analyse. Mesure ton succès pour faire de tes marchés des choix stratégiques…

Expliquer le prix de vente des créations : fausse bonne idée ?

Expliquer le prix de vente des créations : fausse bonne idée ?

Tu as certainement déjà vu passer sur Instagram des stories ou des posts de créatrices qui expliquent le tarif de leurs créations. On me demande régulièrement si je suis pour ou contre cette façon de communiquer sur son travail artisanal, alors j’ai envie de te partager ma réponse ici.

Vendre ses produits artisanaux : à 50 ou 250 euros ?

Vendre ses produits artisanaux : à 50 ou 250 euros ?

Parlons de la différence entre vendre ses produits artisanaux de manière accessible à 50 euros ou exclusive à 250 euros. Les prix sont un exemple pour représenter les différences entre les gammes de tarifs. J’ai justement accompagné une créatrice qui débute sa marque et se pose des questions…

 Tous mes conseils dans ta boite mail  💌

Des milliers de créatrices lisent chaque dimanche matin la Newsletter gratuite de l’Artisane Académie pour découvrir tous nos conseils ! Ça te dit ?