Vendre ses créations sur les marchés 👉 Comment mesurer le succès ?

Tu te demandes si vendre ses créations sur les marchés est intéressant pour vivre de son artisanat ? Je parle ici de toute sorte de marchés, de Noël ou simplement de créateurs, c’est-à-dire d’un endroit physique lié à un événement, sur un ou plusieurs jours, voire une semaine où tu vas venir vendre tes produits. Pour t’aider à faire le bilan et voir si ton marché vaut le coup d’être refait l’année prochaine, je te livre mes critères d’analyse. Est-ce que le retour sur investissement est positif ? Est-ce qu’il y a des choses à revoir ? Est-ce qu’il vaut mieux ne pas y retourner l’an prochain ? Voilà les sept indicateurs qui, selon mon expérience, sont importants pour mesurer le succès d’un marché de créateurs ou de Noël. 

 

1. Questionner son plaisir à vendre sur les marchés ses créations

Tu trouveras peut-être ça bizarre que je le mette en premier. Pourtant, c’est vraiment le plus important à mes yeux, parce qu’on a souvent tendance à l’oublier. 

As-tu pris du plaisir à faire ce marché ? ❤️

Pour t’aider à répondre à cette question simple, demande-toi si tu as récupéré de l’énergie après avoir fait ton marché, ou si tu as l’impression d’être complètement vidé. 

Faire un marché est fatigant, évidemment. J’en parle assez régulièrement et je trouve que c’est un canal de vente intéressant, mais attention à ne pas se brûler les ailes si l’on en fait beaucoup. Donc pas de panique si tu te sens fatiguée quand tu termines un marché. 

 

Toutefois, interroge-toi pour savoir si ça t’a quand même boosté de le faire, ou pas ? Est-ce que ça t’a donné confiance en toi ? Du baume au cœur ? Y as-tu fait de belles découvertes en tant que créatrice ? Est-ce que tu as eu des retours positifs ? 🔍

En gros, l’idée est de savoir si tu as fait le plein d’énergie positive ou si, au contraire, tu as terminé ce marché avec des sentiments négatifs.  

2. Rencontrer sa cible sur les marchés de créateurs

As-tu l’impression que les gens qui venaient sur le marché étaient des potentiels clients ou clientes ? Je parle là des personnes ciblées par ta marque, même si ces personnes n’ont pas acheté. 

Voici quelques petites pistes de réflexion : as-tu eu des compliments ? Des retours positifs sur tes créations artisanales ? Est-ce que les gens sont venus discuter avec toi ? 

Questionne ici l’intérêt des personnes pour ton stand et tes produits 💡

Si tu as eu, par exemple, beaucoup de retours négatifs sur tes prix, ou des critiques en messes basses, ou des gens qui passaient très vite sur ton stand, c’est mauvais signe. Si en plus ils avaient des sacs, cela signifie qu’ils ont acheté des produits dans d’autres stands.

Si c’est le cas, ça n’est pas grave ! 😉

Ça veut dire que le marché n’était pas pour toi. Sur le marché, on côtoie tout le monde et quand on est dans l’artisanat, c’est ce qu’on veut éviter, car on cherche une clientèle très précise, très ciblée. Donc, rien de grave en soi, mais c’est bien de le reconnaître et d’en avoir conscience. 

Certains marchés peuvent être super pertinents, car ils attirent une clientèle potentiellement intéressée par l’artisanat, qui connaît les prix du secteur. À l’inverse, certains marchés ne correspondent pas du tout à ta cible et là, tu te diras que tu n’avais rien à faire là, car les visiteurs passaient sur ton stand sans se soucier de ce que tu créais.

 

Prends le temps de discuter avec d’autres créatrices pour voir si elles ont eu les mêmes sentiments que toi 💡

À chaque fois, ça te permettra de mieux te positionner par rapport à ta présence sur ces événements. Alors, ce marché était-il ciblé pour toi ou pas ? 

3. Mesurer sa visibilité sur le Web grâce aux événements

Le troisième critère est le gain en communication. 

Ce marché t’a-t-il apporté de la visibilité sur les réseaux sociaux ? Eh oui, les événements physiques sont une occasion de gagner des followers sur les réseaux sociaux ou du trafic sur ton site 🔥

Par exemple, l’organisateur ou l’organisatrice du marché a pu te taguer ou parler de toi dans ses propres réseaux. Des articles ont pu être publiés dans les médias pour en parler. D’autres créatrices ou créateurs présents sur ce marché ont également pu faire des stories en te taguant. Cette augmentation de visibilité fait partie des résultats indirectement liés à ta présence et/ou tes ventes. 

 

À toi d’analyser ce retour sur ta présence physique sur les marchés. Alors, je t’invite à mesurer le trafic généré en ligne suite à ta présence sur ce marché pour savoir si c’était intéressant pour toi d’y être ou pas. 

 

4. Estimer les adresses mail récoltées sur le marché de créateurs

As-tu récolté des adresses email ? Ça demande d’avoir prévu de le faire et si habituellement ça n’était pas ton cas, je t’invite à y songer pour la prochaine fois 💌

Je ne le répéterai jamais assez, mais les mails forment un canal hyper stratégique quand on veut vendre ses créations et notamment en ligne. Même si tu vends uniquement en marché, il est intéressant pour toi d’avoir une base de mail pour préparer les gens et les informer de ta présence à tel ou tel évènement. 

 

Combien d’emails as-tu eus grâce à ton stand, à ce que t’avais mis en place pour récolter les adresses ? C’est un très bon indicateur puisque les gens n’ont peut-être pas acheté, mais ça ne veut pas dire qu’ils n’étaient pas intéressés par ce que tu proposes 💡

 

Le succès d’un marché ne repose pas uniquement sur les ventes que tu réalises ce jour-là. Pourquoi ? Parce d’autres critères entrent en jeu comme l’emplacement du stand, l’état d’esprit des gens le jour où ils sont passés, leur timing par rapport à des cadeaux de Noël, etc. Pour certains critères, tu n’as aucun pouvoir, aucune action possible dessus. Imagine que tu n’as plus le modèle qu’une cliente avait repéré la veille, peut-être l’achètera-t-elle en ligne quand tu auras du stock

Analyse vraiment ce nombre de mails supplémentaires pour faire ton bilan.

 

5. Calculer le panier moyen de tes acheteurs

Quel type de produit as-tu le plus vendu et quel était le panier moyen de tes acheteurs ?

Quand on fait un marché et qu’on vend beaucoup en quantité, on peut croire au gros succès 🔥

Évidemment, le nombre de ventes et le volume de commandes flattent l’égo, mais derrière, d’autres paramètres s’analysent pour vérifier si notre présence sur ce marché était rentable ou non.

D’où l’importance de prendre en compte les ventes pour les analyser avec précision : ce que tu as vendu, les produits rentables, ceux qui ne t’apportent pas grand-chose, etc. Est-ce que tu as réussi à vendre des paniers moyens importants ou est-ce qu’au contraire, tu as eu beaucoup de clients en volume, mais qui achetaient très peu de quantités? 

 

L’idée est d’analyser tes ventes pour comprendre ce qui a été bien, moins bien, et ce qui peut être amélioré la prochaine fois. À travers ce questionnement, tu découvres aussi mieux le profil de tes acheteurs et tu affines ta cible ​​👌🏻

 

Il y a toujours des produits qu’on a envie de vendre plus que d’autres qui sont plutôt des produits d’appel, mais qui n’apportent pas de bénéfices. Ça fait partie de ta stratégie business et en tant qu’entrepreneur, tu dois analyser tes ventes pour avancer. Donc ok, tu as fait des ventes, mais quelles étaient-elles justement ? 

 

6. Identifier la provenance des acheteurs sur les marchés

L’avant-dernier critère pour analyser ton succès sur un événement, marché ou salon, est de reconnaître le profil de tes acheteurs 🔍

Tes ventes provenaient-elles de personnes qui te connaissaient déjà ? Je parle de ta communauté, des gens que tu as attiré naturellement par tes réseaux sociaux, par ta notoriété locale et par ta présence sur d’autres marchés. 

Ou est-ce qu’elles venaient de personnes inconnues arrivées grâce au marché, c’est-à-dire des personnes qui t’ont découvert parce que tu étais là ? 

 

Cet élément d’analyse va t’indiquer si tes ventes se sont réalisées grâce au fait que l’événement ait été organisé, ou si elles sont liées à ton activité en ligne. Tu vas vite te rendre compte de ton potentiel et si ça vaut la peine d’être là sur ce marché ou pas 😉

 

7. Mesurer sa rentabilité à vendre ses créations sur les marchés 

Terminons avec ta rentabilité sur l’événement. Tu ne dois pas te limiter au ratio de tes dépenses pour participer à ce marché versus ce qu’il t’a rapporté. 

Comme je te l’ai dit avec les 6 critères précédents, tu as une analyse plus large à effectuer. 

Donc observe combien ça t’a coûté en argent pour ton stand, ton emplacement, ton déplacement en essence, ta préparation, etc. Et compare-le à ce qui ressort de ce marché, à tes ventes, mais aussi au stock qui reste après l’événement qui dormira ensuite. Reviens-tu avec beaucoup de stock ou pas ? 

L’ensemble de ces critères est à prendre en compte pour estimer ton retour sur investissement en temps, en argent et en énergie. 

 

Bref, tu l’auras compris, au-delà de l’argent gagné, il y a la question de l’énergie retrouvée, de la visibilité que tu as pu augmenter. Fais-toi un tableau avec une colonne des plus et une colonne des moins pour mesurer le pour et le contre. À mon sens, c’est quelque chose d’assez personnel qu’il te faut analyser en détail par rapport à ta stratégie d’entreprise pour savoir si c’est rentable ou pas. J’espère que ces 7 indicateurs t’aideront à y voir plus clair et à comprendre si le bilan est plutôt positif ou négatif. Parfois, rappelle-toi que certains événements ne sont pas très rentables en nombre de ventes, mais qu’ils le sont en couverture média et en visibilité. C’est le cas des adresses mail qui, une fois récoltées, sont source de gain dans le cas de la vente en ligne. 

Tu veux aller plus loin et suivre une méthode complète pour réussir à développer ton activité artisanale de A à Z ? Découvre l’Artisane Académie, mon programme de formation complet destiné aux créatrices (et créateurs) de produits faits main !

 

Si tu souhaites écouter la version originale de cet article c’est par ici 👇🏻

Ils peuvent t’intéresser aussi

Ouvrir une boutique en ligne : 7 étapes importantes à passer 🔥

Ouvrir une boutique en ligne : 7 étapes importantes à passer 🔥

En tant que créatrice, on a tendance à oublier de prendre du recul sur ce qu’on a réussi à faire de bien. On zappe rapidement des étapes importantes qu’on ne prend pas le temps de célébrer. Alors, voici les sept victoires à fêter dans le développement de ta marque de produits faits main.

Faire des partenariats : comment bien les choisir ?

Faire des partenariats : comment bien les choisir ?

Tu viens de recevoir une proposition de partenariat ? J’imagine ta joie et la tonne de questions qui sont arrivées avec elle. Dans quel ordre je peux faire ça ? Que dois-je répondre à ce message ? Quelles sont les conditions à demander ? Je te livre ici les secrets d’un bon partenariat.

Vendre des créations sur Vinted ? Fausse bonne idée !

Vendre des créations sur Vinted ? Fausse bonne idée !

Tu es une créatrice de produits faits main et tu te demandes si c’est une bonne idée de vendre des créations artisanales sur Vinted ? Peu de créatrices s’y trouvent, alors tu dois te dire que tu as peut-être la possibilité de tirer ton épingle du jeu. Halte ! Ça n’est pas une bonne idée.

 Tous mes conseils dans ta boite mail  💌

Des milliers de créatrices lisent chaque dimanche matin la Newsletter gratuite de l’Artisane Académie pour découvrir tous nos conseils ! Ça te dit ?